Book de Michel Barthélemy

Je suis né en 1943 en Lorraine belge, dans une sorte de village de "hobbits" où chacun connaît chacun, ce qui crée un équilibre précaire entre avantages et inconvénients. J'habite maintenant à Arlon, le chef-lieu de la province de Luxembourg, cité romaine et la plus ancienne ville de Belgique.

Comme tous les enfants, j'ai commencé à dessiner dès que j'ai pu tenir un crayon, contrairement à la plupart, je ne l'ai jamais abandonné comme un jouet devenu dérisoire pour le remplacer par des jouets considérés comme sérieux et adaptés à l'âge qu'on appelle adulte. Après de ternes études en gréco-latine chez les pères, j'ai suivi la voie marginale des arts plastiques, passion que j'ai essayé de transmettre par la suite en accompagnant des jeunes qui se sentaient appelés vers le même chemin de vie.

Ma carrière de professeur s'est terminée en 2004. Depuis, je prends le temps de me consacrer presque exclusivement à la peinture, ce qui me permet d'honorer mon imaginaire avec plus de fidélité et de liberté que pendant ma carrière d'enseignant. J'expose régulièrement, particulièrement dans différentes régions de France : Mont-Dore dans le Puy-de-Dôme, Masseret et Objat en Corrèze, Pau, Saint-Léonard-de-Noblat près de Limoges, La Couronne banlieue d'Angoulême, Lamballe et Brandérion en Bretagne, mais aussi au salon "art en Capital" au Grand Palais à Paris ou au musée d'art fantastique de Vienne.
J'organise également une biennale des arts de l'imaginaire, Faerie, à la Maison de la Culture d'Arlon, l'occasion pour vingt-cinq artistes internationaux de se faire connaître, de se rencontrer, de nouer des liens d'amitié et de rassurer le public en lui rappelant que contrairement à ce que les médias s'efforcent de faire croire, l'art d'aujourd'hui est plus riche et plus varié que les quelques tendances qui ont monopolisé le label "art contemporain".

Mes premières peintures se situaient déjà dans cette mouvance qu'on peut qualifier de réalisme fantastique, une nécessité intérieure dont quelques expériences abstraites et expressionnistes ne sont pas parvenues à me détourner.

Cette tendance revêt dans mon travail deux aspects complémentaires qui se manifestent l'un par le paysage, l'autre par le portrait. Par le paysage je traduis mon émerveillement devant le pouvoir de création incessante que détient la nature. Les lieux ne sont pas décrits de manière extérieure ainsi que le ferait mieux que moi l'objectif d'un appareil photographique, mais avec le regard intérieur, celui qui grâce à la distance du souvenir et s'insinuant à travers le filtre de la sensibilité ne retient que l'essentiel.

Je me sens surtout attiré vers des lieux qui ouvrent à l'immensité comme autant de tremplins vers le cosmos, vastes étendues, océans, montagnes... ceux qui "rappellent à l'homme sa verticalité". On pourra évoquer Peyrepertuse, Quéribus, Puy-en-Velay, Sarreburg. Les portraits sont sarcastiques quand ils mettent en scène des personnages gonflés d'orgueil et de vanité, il se font tendres devant des êtres habités par la passion de leur œuvre, la plupart du temps amoureux du travail bien fait. C'était il y a bien longtemps, avant le temps du travail vite fait.



Un voyage dans des mondes fantastiques, comme autant de métaphores de notre monde considéré comme réel.

Contact ArtBook.Me © ArtBook.Me 2010 - 2017 - v 1.3
Mentions légales - Charte d'utilisation de ArtBook.Me - Déclaration CNIL n° 1561151